Etonnant : La prise régulière de l’aspirine peut réduire considérablement le risque du cancer

Selon une nouvelle étude publiée en ligne dans le « JAMA Oncologie », la prise journalière d’un comprimé d’aspirine à faibles doses, ou au moins deux fois par semaine pendant six ans ou plus, peut réduire le risque du
cancer.
Un groupe de chercheurs, dirigés par le Dr Andrew Chan, de la division de gastro – entérologie à l’Hôpital général du Massachusetts, a analysé les données de deux grandes études de longue durée qui ont été menées sur des professionnels de la santé, l’une pour les hommes et l’autre pour les femmes.
Les effets de l’aspirine sur le cancer du côlon, du rectum et d’autres cancers gastro-intestinaux ont eu le plus d’impact sur la baisse des taux de la croissance cancéreuse, bien que le risque du cancer en général a aussi été réduite. Les chercheurs ont trouvé que « L’utilisation régulière de l’aspirine était significativement associée à un risque de 3 pour cent de moins pour les cancers globaux, mais elle a été principalement due à un risque de 15 pour cent plus bas pour les cancers du tractus gastro-intestinal et à un risque de 19 pour cent moins pour les cancers du côlon et du rectum, ».
Les hommes et les femmes avaient des résultats similaires dans l’étude de la santé des infirmières et des infirmiers qui a été menée sur plus de 88.000 femmes ayant été suivis pendant la période de1980-2010 ; et près de 48.000 hommes dans les professionnels de la santé, suivis pendant la période de 1986-2012.
Malheureusement, l’ utilisation d’aspirine n’a montré aucun effet sur ​​le risque pour le cancer du sein , le cancer avancé de la prostate ou le cancer du poumon .
Mr Chan, professeur agrégé de médecine à la  » Harvard Medical School » a déclaré dans un communiqué de presse : « A ce stade, il serait très raisonnable pour les personnes de discuter avec leur médecin de la possibilité de prendre de l’aspirine pour prévenir le cancer gastro-intestinal, en particulier si elles ont des facteurs de risque tels que les antécédents familiaux »
Il a ajouté : « Mais cela doit être fait avec la mise en garde que les patients soient bien informés sur les effets secondaires d’un traitement régulier par l’aspirine. Ils doivent continuer leurs tests de dépistage régulièrement. »

ADD YOUR COMMENT